Formation de couvreur : conseils et choix

Nov 18, 2020 | Conseils

Rate this post

Le couvreur est un professionnel du bâtiment qui remplit plusieurs tâches. Mais pour assurer correctement son rôle, il doit suivre une formation couvreur. En effet, la formation pour couvreur zingueur permet de se qualifier en tant que spécialiste dans le domaine. Si vous prévoyez une reconversion de métier à 40 ans, il existe également une formation couvreur pour adulte.

Artisans : trouvez rapidement des opportunités de chantier

Le métier de couvreur

En général, le couvreur intervient après le charpentier dont la mission consiste à recouvrir la charpente du bâtiment. Il s’occupe donc des tuiles, des ardoises, du zinc ou du béton. Il revient également au couvreur de sceller ces matériaux sur la toiture à l’aide de soudure, de plâtre, du sable, de ciment et de chaux. Il s’assure que le toit est bien étanchéifié. La pose des gouttières d’évacuation des eaux de pluie est aussi à la charge du couvreur, plus précisément du couvreur-zingueur. Certes, celui-ci est plus spécialisé dans l’installation et l’entretien d’ouvrages en zinc, dont les gouttières, chenaux, lucarnes, etc.

En se référant à un plan, le couvreur prépare la surface à couvrir une fois les échafaudages et les dispositifs de sécurité installés. Ce professionnel intervient que cela soit en été qu’en hiver de manière très inconfortable, accroupi ou agenouillé. Ce qui fait que ce métier présente des risques et qu’il faut disposer des matériels nécessaires et adaptés pour remplir cette opération. D’où l’intérêt de suivre une formation pour devenir couvreur.

Artisans : trouvez rapidement des opportunités de chantier

Les formations et étapes à suivre pour devenir couvreur

Vous pouvez intégrer le métier de couvreur à votre compte avec ou sans diplôme. Il s’agit d’un statut libre permettant de devenir auto entrepreneur couvreur.

Les diplômes du couvreur

Il est possible de devenir couvreur quand vous avez suivi des études supérieures en BTP. Il peut s’agir d’une formation qualifiante ou d’une formation à distance. Mais en général, pour devenir couvreur, vous devez vous former avec :

  • Un CAP couvreur,
  • Un bac professionnel couvreur ou étancheur,
  • Un bac professionnel intervention sur le patrimoine bâti,
  • Un BTS charpente couverture ou enveloppe du bâti.

Devenir couvreur sans diplôme

Il est possible d’obtenir une attestation de qualification professionnelle après avoir justifié d’une expérience professionnelle de 3 ans au sein de l’UE. Vous pouvez demander ce certificat à la Chambre des Métiers et de l’artisanat. Cette attestation peut vous permettre d’exercer le métier de couvreur même sans diplôme. Dans ce métier, le diplôme n’est pas obligatoire. Cependant, cela est nécessaire pour bien se former et trouver des clients.

Les qualités requises pour devenir couvreur

Pour remplir correctement le rôle d’un couvreur, vous devez :

  • Avoir une bonne condition physique à cause des déplacements et des positions sur le chantier,
  • Être disponible 7 j/7 et 24 h/24 ainsi que les jours fériés,
  • Être doté d’un bon sens commercial pour trouver des chantiers,
  • Avoir une bonne habilité manuelle pour réaliser les différentes opérations,
  • Posséder un esprit méthodique pour bien gérer votre travail,
  • Être muni d’un sérieux sens de la sécurité et du respect des règles.
Artisans : trouvez rapidement des opportunités de chantier

Salaire et débouchés d’un couvreur

Être couvreur offre actuellement de nombreuses opportunités en termes d’emploi. En effet, ce professionnel est très recherché par les entreprises du bâtiment. Ce qui fait que ce métier présente une recherche d’emploi très clément, notamment pour les jeunes diplômés ayant suivi une formation couvreur. Cependant, ce poste requiert une double formation pour que le professionnel soit polyvalent. Tel est par exemple le cas d’un couvreur-zingueur.

En outre, bien se former offre une possibilité d’évolution de carrière, car les débouchés pour les couvreurs spécialisés sont nombreux. Toujours dans cette optique, l’évolution de carrière peut conduire à une spécialisation en monuments comme la conception des toitures, dômes, cloches d’église et autres. Comme salaire brut initial en début de carrière, le couvreur peut gagner environ 20 000 euros par an. Mais ce chiffre peut évoluer en fonction des années d’expérience.

Comment utiliser la vidéo pour promouvoir son activité d’artisan ?

L’utilisation de la vidéo pour promouvoir son activité d’artisan peut transformer la façon dont vous atteignez et engagez votre public cible. En tant qu’artisan, votre métier est souvent visuel et détaillé, ce qui se prête parfaitement à une présentation vidéo. Dans cet article, découvrez quelques conseils pour débuter dans ce domaine.

Le rôle du branding pour les artisans : comment créer une image de marque forte ?

Le branding est un élément essentiel pour les artisans afin de se démarquer dans un secteur. Logo artisan et site web artisan en sont des piliers importants.

L’importance d’un bon service après-vente dans le BTP

Que cela soit pour une réclamation, un suivi ou autre, s’assurer d’un suivi après-vente est crucial. Et ce, qu’importe le secteur dans lequel vous œuvrez.

Les partenaires dans le BTP : comment collaborer avec d’autres artisans pour proposer des services globaux ?

Dans le domaine du BTP, la collaboration entre différents artisans peut être essentielle pour proposer des services globaux aux clients. En travaillant en partenariat avec d’autres professionnels du secteur, vous pouvez offrir des prestations complémentaires et répondre à tous les besoins de vos clients. Dans cet article, nous vous expliquerons comment collaborer avec d’autres artisans dans le BTP et les avantages que cela peut apporter.

La fidélisation client dans le BTP : techniques et astuces pour garder ses clients

Dans le secteur du BTP, la fidélisation des clients est essentielle pour assurer la croissance et la pérennité de l’entreprise. Contrairement à l’acquisition de nouveaux clients, la fidélisation permet de développer des relations durables et de bénéficier de la confiance de la clientèle existante.