Comment créer une entreprise du bâtiment ?

Mar 2, 2018 | Conseils

Rate this post

Pour pouvoir soumissionner à des offres de chantier et rivaliser avec d’autres artisans du bâtiment, une structure formelle est votre meilleure chance. Néanmoins, créer une entreprise du bâtiment nécessite de connaitre quelques préalables, dans le choix de la forme ou du statut juridique qui implique quelques formalités exigeantes, dans l’implantation géographique de l’entreprise et le comportement à adopter pour viabiliser votre entreprise.

Trouvez des opportunités de chantiers près de chez vous ! >>

Les préalables pour tout projet de création d’entreprise du bâtiment

La création d’une entreprise du bâtiment est un projet ambitieux qu’il ne faut pas prendre à la légère. Le projet doit être murement réfléchi. Pour cela, vous devez préalablement :

  • Fixer votre objectif,
  • Choisir votre domaine d’activité,
  • Réaliser une étude du marché.

Ces préalables vous permettent de connaitre l’état du marché et projeter la part du marché que vous pouvez vous octroyer ainsi que vos chances de réussite selon le lieu d’implantation. Il peut être nécessaire de vous appuyer sur l’expertise d’un cabinet de conseil pour réaliser une étude de marché avec des résultats probants.

Bien évidemment, cette démarche a un prix auquel vous devez vous préparer.

Conseil : pour une étude de marché efficiente et peu onéreuse, le conseil est de s’adresser à une junior-entreprise qui facture ses prestations à 340 €/journée d’étude/homme.

Le choix du statut de votre entreprise

Après avoir réalisé les études préalables, il est temps d’enclencher le pas en choisissant le statut juridique de l’entreprise que vous désirez créer. Vous avez deux options, la formule entreprise individuelle et l’option forme sociale.

Créer une entreprise individuelle dans le bâtiment

Lorsque vous exercez votre activité seul et à titre personnel, c’est la formule d’entreprise individuelle qui est faite pour vous. L’entreprise individuelle dans le bâtiment est une entreprise artisanale.

Cela signifie que l’entrepreneur est un artisan qui réalise les travaux par ses propres soins.

Il est bien évidemment possible d’engager des salariés mais l’entrepreneur doit être personnellement impliqué dans tous les travaux réalisés. L’entreprise individuelle dans le bâtiment prend la forme, soit d’une auto-entreprise soit d’une entreprise individuelle à responsabilité limitée, EIRL.

L’option société

Il est possible de créer une société que vous soyez seul ou à plusieurs. Le principal avantage avec une société est la séparation du patrimoine, le patrimoine personnel du patrimoine professionnel. Néanmoins, sachez que la forme de société est strictement encadrée par la loi.

Il est notamment nécessaire de prévoir un poste permanent de comptable dans une société, une charge à ne pas prendre à la légère. Le régime d’imposition est également différent de celui d’une entreprise individuelle.

Une société en bâtiment peut choisir entre plusieurs formes, entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée EURL, SARL, SA ou encore la SAS ou société par action simplifiée avec un mode de gestion plus souple et une fiscalité plus légère.

Remarque : la création d’une société du bâtiment implique une inscription obligatoire au Registre du commerce et des sociétés RCS.

Trouvez des opportunités de chantiers près de chez vous ! >>

L’état d’esprit à adopter pour créer une entreprise du bâtiment

La création d’une entreprise dans le bâtiment nécessite avant tout de la discipline. Ouvrir une entreprise de bâtiment implique des changements majeurs, le respect des règles de comptabilité, la séparation des comptes, personnels et professionnels.

L’aventure entrepreneuriale exige également des sacrifices car la réussite n’arrive pas du jour au lendemain.

Outre des exigences personnelles, la création d’entreprise de BTP nécessite également des qualifications professionnelles, CAP ou BTS. Néanmoins, toute personne justifiant d’une expérience de plus de 3ans dans un domaine d’activité peut prétendre ouvrir une entreprise de bâtiment dans son secteur d’expertise.

Quant au financement, les crédits bancaires font partie des solutions. Néanmoins, le taux des crédits peut être un frein. Si possible, démarrez votre entreprise avec un financement propre ou avec l’aide de vos proches.

Comment utiliser la vidéo pour promouvoir son activité d’artisan ?

L’utilisation de la vidéo pour promouvoir son activité d’artisan peut transformer la façon dont vous atteignez et engagez votre public cible. En tant qu’artisan, votre métier est souvent visuel et détaillé, ce qui se prête parfaitement à une présentation vidéo. Dans cet article, découvrez quelques conseils pour débuter dans ce domaine.

Le rôle du branding pour les artisans : comment créer une image de marque forte ?

Le branding est un élément essentiel pour les artisans afin de se démarquer dans un secteur. Logo artisan et site web artisan en sont des piliers importants.

L’importance d’un bon service après-vente dans le BTP

Que cela soit pour une réclamation, un suivi ou autre, s’assurer d’un suivi après-vente est crucial. Et ce, qu’importe le secteur dans lequel vous œuvrez.

Les partenaires dans le BTP : comment collaborer avec d’autres artisans pour proposer des services globaux ?

Dans le domaine du BTP, la collaboration entre différents artisans peut être essentielle pour proposer des services globaux aux clients. En travaillant en partenariat avec d’autres professionnels du secteur, vous pouvez offrir des prestations complémentaires et répondre à tous les besoins de vos clients. Dans cet article, nous vous expliquerons comment collaborer avec d’autres artisans dans le BTP et les avantages que cela peut apporter.

La fidélisation client dans le BTP : techniques et astuces pour garder ses clients

Dans le secteur du BTP, la fidélisation des clients est essentielle pour assurer la croissance et la pérennité de l’entreprise. Contrairement à l’acquisition de nouveaux clients, la fidélisation permet de développer des relations durables et de bénéficier de la confiance de la clientèle existante.